Un mois pour perdre du poids

Est-il-normal-de-se-priver-de-nourriture-pour-mincirVous savez que dans un mois environ nous allons « attaquer » la période des fêtes de Noël et du Nouvel an ? Et vous savez sans doute aussi ce que cela signifie pour toutes celles qui scrutent leur balance avec inquiétude ces derniers temps ?

Si l’on me parle de guirlandes et de crèche, c’est bien, mais encore ? Foie gras, saumon, bûche et autres délices, et voilà, nous y sommes hélas !

Comment faire

Vous vous demandez pourquoi nous devons perdre du poids maintenant ? Pour pouvoir déraper gaiement pendant les fêtes sans avoir mauvaise conscience. Je propose qu’on oublie les programmes longs, à suivre pendant des mois, il n’y a pas de temps à perdre. 

Petit-déj’: café ou thé sans sucre, 2 tranches de pain complet grillé, une lichette de beurre.

Collation dans la matinée si petit creux: une mandarine ou une compote sans sucre.

Midi: jambon blanc (2 tranches) ou blancs de poulet et crudités, une pomme (ou une orange).

Collation l’après-midi si petit creux: une mandarine ou une compote sans sucre.

Dîner: légumes cuits à la poêle ou vapeur (quantité libre), quinoa (une bonne assiette) ou boulgour, ou riz complet. Attention aux pâtes, pas plus d’une fois par semaine, cuisson 6mn.

Boire entre les repas, avant le repas, et une heure après le repas pour ne pas interrompre la digestion. 

Pas d’alcool, pas d’apéros (avec chips, olives ou saucisson…), pas de pain dans la journée, pas de sucreries (style biscuits).

Si l’on craque

Evidemment, c’est dur. Bien sûr qu’on est « morte de faim », ou plutôt dévorée d’envie de grignoter. Forcément que les autres nous regardent avec pitié ou poussent des cris d’orfraie en nous prédisant une anorexie fatale.

N’empêche: l’aiguille de la balance va descendre inexorablement, un peu, un peu plus, encore un peu…les kilos s’envolent, les centimètres s’effacent. 

Si l’on craque, pour un dîner-pizza avec les copains, pour une bonne grosse cuillère de Nutella, ou pour une poignée (ou 2, ou 3) de cacahuètes et ce qui va avec, pas de drame: on reprend tranquillement le lendemain et surtout on ne saute pas de repas. 

Prochaine étape: je vous indiquerai les plantes et les produits homéopathiques qui vont venir au secours des gourmands et des gros mangeurs. 

A lire en attendant

Entre deux repas, pour vous aider à penser à autre chose qu’à manger, je vous recommande de lire ceci: « comment brûler rapidement les graisses et perdre du poids » et  « comment avoir moins d’appétit » (https://medecinedoucebayonne.com, page « et si on en parlait »)

A bientôt.

MJ

 

 

 

 

 

 

Les aliments vibratoires

taux-vib

Tout notre corps est constitué d’énergie. Le taux vibratoire d’un être humain est la vitesse à laquelle vibrent nos cellules. La moyenne des vibrations de toutes les cellules du corps donne le taux vibratoire de chaque individu, différent selon son évolution personnelle. 

Ce taux vibratoire peut permettre aussi de mesurer aussi la densité d’un objet ou la fréquence d’un lieu, comme les lieux sacrés.

Des ondes vibratoires basses

Beaucoup d’entre nous sont dans ce cas et cette faiblesse peut provoquer les symptômes suivants:

-Le sentiment de ne pas être à sa place, de subir, d’être impuissant.

-Une tendance à être négatif.

-La difficulté à lâcher prise, le besoin de tout contrôler.

-Le stress et un mode de vie sédentaire.

-Une respiration courte, sans ampleur.

-Des dépendances, tabac, sucre ou autre. 

Les taux vibratoire des aliments

cesta-com-legumes-crus-saudaveis_23-2147694073

Le taux vibratoire est une mesure permettant de connaître la qualité (ou la vitalité) d’un ingrédient: ainsi une pomme remplie de pesticides et une pomme biologique (ou de notre jardin) n’apporteront pas du tout la même énergie, car ils n’ont pas le même niveau vibratoire.

L’alimentation dévitalisée

C’est celle que nous achetons (obligés parfois…) en supermarchés. Elle est la conséquence d’un appauvrissement des sols engendrés des cultures intensives. Heureusement, les terres où l’on cultive des aliments biologiques commencent à retrouver leur force vitale, de même que les potagers privés où l’on pratique la permaculture. 

Tous les produits transformés par l’industrie (pizzas surgelées, surimi, jambons, plats préparés, sauces industrielles, plats surgelés), et tout ce qui contient des agents conservateurs, des colorants, de l’édulcorant, sont tellement dévitalisés qu’ils sont quasiment « morts », nocifs car ils demandent un gros effort pour les assimiler puis pour les éliminer. Ces aliments sont, en grande partie, à l’origine de  pathologies chroniques (maladies cardio-vasculaires, allergies, diabète, syndrome métabolique, hypertension, cancers, etc.).

L’alimentation trop sucrée

Tous les aliments industriels contiennent énormément de glucides à haut index glycémique. Ces glucides se trouvent sous forme de sucres simples, reconnaissables par leur goût sucré, ou de céréales raffinées. Ces sucres rapides apportent une énergie de très courte durée mais surtout ils passent trop rapidement dans le sang. La sensation éprouvée souvent est un vide, ou un manque qui amène à remanger et crée une réelle dépendance. 

Les aliments neutres

D’origine végétale et cuits, ce sont des produits bruts non transformés qui apportent une certaine énergie, quasiment annulée pendant la digestion. 

Ce sont le riz, les céréales cuites maison, les légumes cuits, les confitures et compotes, les légumes grillés, les sauces végétales, l’eau en bouteille … On peut aussi ajouter les fruits et légumes crus issus de l’agriculture conventionnelle (non bio, OGM, les tomates sans goût des super marchés).

Ces produits sont principalement alcalinisant (céréales et les légumineuses contiennent beaucoup de protéines et peuvent devenir acidifiants). 

Les aliments vivants

Ils sont pleins d’énergie et nous aident à élever notre taux vibratoire, donc à ressentir. des pensées et émotions plus positives. Parmi eux: l’eau consommée à la source, l’eau de Quinton, les fruits et légumes crus venant d’un potager, les graines germées, les légumes fermentés maison, les graines de chia, les algues, le miel, la noix de coco, la grenade, les amandes…

Les glucides contenus dans l’alimentation vivante ne possèdent pratiquement jamais un index glycémique élevé, sauf quelques fruits (comme la banane).

Ces aliments vivants, riches en enzymes, vitamines, minéraux et phyto-nutriments apportent à notre organisme les éléments dont il a besoin pour se détoxiquer et se régénérer en profondeur et rester sain.

Attention: Dans une alimentation vivante, on n’a pratiquement recours qu’à des aliments crus, de préférence biologiques, qui n’ont subi aucune transformation, (sauf la germination et de la fermentation). La cuisson à une température plus élevée que 40°C est à éviter le plus souvent possible, car les nutriments précieux sont détruits (notamment les enzymes). 

(Sources: http://www.economieintuitive.com/ naturolistique.fr)

MJ

Les bienfaits de la pluie

A woman struggles with her umbrella in the wind during a heavy rain storm in New York

Et si on arrêtait de se plaindre parce qu’il pleut ? D’abord on n’y peut rien, et c’est du temps perdu. Et puis, finalement, il y a du bon dans la pluie…

Les ions négatifs 

Ce sont des molécules qui ont des charges négatives bénéfiques pour la santé. On les retrouve notamment dans les ions oxygène, donc en grande quantité dans les espaces naturels comme les forêts, les montagnes, les chutes d’eau…

Ils permettent de:

-stimuler notre système immunitaire et de prévenir certaines maladies. Les échanges entre les membranes sont facilités et les fonctions de l’organisme restaurées plus rapidement en cas de maladie.

-dormir mieux: en effet ils font baisser la concentration de sérotonine ce qui régule l’humeur, favorise le calme et la relaxation. Les ions négatifs libèrent en effet une enzyme appelée monoamino-oxydase (MAO) qui est une voie d’élimination de la sérotonine.

-augmenter notre capacité de concentration et de lutter contre la déprime. 

-de soulager les maux de tête et a fatigue

Et la pluie en est chargée !

La pluie améliore l’état de la peau

Elle apaise certaines pathologies comme le zona, l’eczéma ou le psoriasis. Et le niveau d’humidité élevé (plus de 43%) permet à la peau de rester souple. 

Marcher sous la pluie nous libère

Marcher sous la pluie peut contribuer à la libération de nos propres pollutions négatives. C’est une sorte de nettoyage psychologique. Le corps élimine les toxines. La pluie achève de façon bénéfique ce travail en y ajoutant un mécanisme purificateur. 

Se faire masser sous la pluie

Idéal pour chasser la fatigue, ce massage est pratiqué en institut ou en centre de thalassothérapie. Cela consiste à projeter sur le corps des douches d’eau de pluie (ou d’eau de mer), chauffée à 37°. Ce massage sous affusion est particulièrement recommandé pour traiter le stress, les pathologies liées à la circulation sanguine, les contractions musculaires et les rhumatismes.

MJ

Maigrir avec la cryothérapie: attention aux effets secondaires

as_massages_cryotherapie_corps_entier_cabine_1_2

Depuis quelques années, la cryothérapie, ou thérapie par le froid, s’impose dans l’univers de la minceur promettant des pertes de centimètres incroyables. L’exposition au froid génère alors un choc thermique contrôlé qui pousse le corps à réagir : l’organisme consomme plus d’énergie, la circulation sanguine devient plus fluide et les muscles plus toniques. 

Soumis à des températures extrêmes qui peuvent descendre jusqu’à -160 voire -195°C, le corps brûle des calories. Les cellules graisseuses sont détruites par le froid et les toxines sont drainées. En institut, on explique que la cryothérapie permet surtout d’améliorer l’échange intercellulaire, ce qui fait mieux circuler le sang et donc permet d’éliminer graisses et toxines de l’organisme plus rapidement.

Certains praticiens utilisent également cette technique pour traiter le stress, les insomnies, les rhumatismes, ainsi que les douleurs musculaires et articulaires…

Des chercheurs de l’Inserm révèlent que non seulement les effets positifs de cette pratique ne sont pas réellement prouvés mais que la cryothérapie peut exposer à de graves effets indésirables. La cryothérapie corps entier pose de vrais problèmes de sécurité en raison des effets secondaires rapportés tels que des brûlures locales, des céphalées, un urticaire chronique au froid, ou des intolérances digestives…

MJ

Pensez-vous à nettoyer votre machine à café ?

41dAWZxy25L._SY300_

Suite à une étude menée par une équipe de chercheurs de l’université de Valence, en Espagne,  la revue internationale Scientific Reports révèle que des bactéries sont présentes dans le bac de récupération des capsules de différentes machines à café. 

On sait que les bactéries prolifèrent facilement dans des environnements à la fois chauds et humides. 

En étudiant le chemin emprunté par les bactéries, les chercheurs ont constaté que la source de la “contamination” proviendrait des capsules usagées qui s’accumulent dans le bac.

Il est important de nettoyer le plus souvent possible la grille d’égouttage et de soutien de la tasse. Le bac à capsules quant à lui doit être désinfecté avec un produit antibactérien régulièrement.

MJ

Le syndrome de la souris d’ordi

image-d-illustration_c9a113f9686400062cf0a018bd74565f4e8d936b

Mal de dos ou douleurs de nuque, on accuse souvent l’ordinateur, à tort ou à raison. Mais pense-t-on à la souris quand on souffre de la main, du bras, voire de l’épaule ?

Le syndrome de la souris

Utiliser une souris d’ordinateur implique des mouvements répétitifs réalisés par les membres supérieurs, ce qui entraînera des troubles musculo-squelettiques liés au travail (TMSLT), dont ce syndrome en particulier.

Si l’on ressent des douleurs dans les muscles ou les articulations des mains, il faut chercher la cause du côté de la frappe sur le clavier et des clics sur la souris.

De plus le syndrome de la souris d’ordinateur peut se manifester via des douleurs, des raideurs ou une perte de flexibilité ou de force dans les articulations et les zones en souffrance : la main, l’avant-bras, les épaules, et même les genoux, le dos, etc.

Parfois on peut aussi ressentir des fourmillements, des froideurs, des douleurs nocturnes et des engourdissements, notamment dans le pouce.

D’une façon générale, les troubles ressentis sont les suivants :

-Une sensation de fourmillement et d’engourdissement au niveau des trois premiers doigts (le pouce, l’index, le majeur

-Une sensation que les doigts se gonflent.

-Une sensation de décharges électriques au poignet, dans les trois premiers doigts et aussi dans l’avant-bras.

-La faiblesse de la force du pouce rendant difficile certaines actions comme ouvrir une bouteille ou tourner une clef dans une serrure.

Le syndrome du canal carpien

Picotements, fourmillements, engourdissement, les troubles surviennent notamment la nuit, et disparaissent en secouant la main ou en la laissant pendre en dehors du lit. Dans la journée, ces mêmes symptômes peuvent être déclenchés par certains mouvements ou quand on garde longtemps la même position.

La prévention du syndrome du canal carpien consiste à modifier l’agencement de l’ordinateur et de la souris afin que le poignet ne soit plus en appui sur le bureau lorsque l’on manipule la souris.

Que faire ?

Pour éviter une aggravation de la douleur ou même éviter le problème s’il n’y en a pas, il faut aussi modifier la disposition de l’ordinateur.

-Le haut de l’écran de l’ordinateur doit être à la hauteur des yeux.

-Le clavier doit se situer à environ 10-15 centimètres du bord de l’appareil.

-Clavier et souris doivent être rapprochés du bord du bureau afin que le bras soit dans l’axe du corps

-La souris devrait se placer dans le prolongement de l’épaule permettant à l’avant-bras de s’appuyer sur la table. 

-Il faut éviter de placer la souris trop loin du clavier pour ne pas tendre le bras tendu ce qui peut provoquer des douleurs allant de la nuque jusqu’au doigt.

-Le siège doit permettre d’appuyer lombaires et dorsales.

Marie Janneau

Se débarrasser d’une verrue plantaire

depilacion-laser-diodo-barcelona-1

Contagieuse elle peut donc se transmettre facilement. On dit toujours qu’on en attrape dans les piscines (municipales ou privées, d’ailleurs), mais le sable mouillé autour des douches sur la plage est un bon vecteur, les douches et vestiaires des salles de sport aussi. Il est préférable de ne pas prêter (ou emprunter) une serviette. Il suffit d’une blessure ou d’une petite égratignure souvent invisible à l’œil nu pour que le virus puisse s’introduire dans le pied. Si on la tripote avec les doigts et qu’on oublie de se laver les mains, elle peut essaimer.

Quelle tête elle a ? 

Situées sous le pied, la verrue est aplatie et entourée d’une peau épaissie. Composée de tissus spongieux, brunâtres avec des petits points noirs, elle peut mesurer de quelques millimètres à plusieurs centimètres de diamètre.

Elle disparaît rarement toute seule et, si on s’en occupe pas, risque de devenir plus grosse, se multiplier ou infecter d’autres zones de notre corps ou…d’autres personnes.

Elle peut devenir très douloureuse, saigner, faire mal dans la chaussure et provoquer des des maux au niveau du dos et des jambes à cause de la pression exercée toute la journée.

Comment s’en débarrasser

Chez le médecin

Le praticien applique de l’azote liquide sur la verrue, jusqu’à ce que la peau soit gelée pendant environ 5 secondes, ce qui provoque le décollement de la verrue.

Plusieurs séances (à 2 ou 3 semaines d’intervalle) sont souvent nécessaires.

Chez le pharmacien

-Stylo pour traiter les verrues résistantes (Urgo)

-Stylo « ZeroVerrue Freeze » à base de protoxyde d’azote, pour enlever les verrues des mains et des pieds rapidement (Meda Pharma)

Avec des recettes de grand-mère

-Prendre des zestes de citron et les mettre à mariner dans du vinaigre de cidre pendant trois jours. Appliquer le mélange sur la verrue, de préférence le soir, et protéger avec du sparadrap.

-Broyer des gousses d’ail pour en faire une sorte de purée et l’appliquer sur la verrue. Faire un pansement.

-Découper la peau d’une banane, prendre un petit morceau et coller la partie intérieure contre la verrue plantaire. Faire tenir avec un sparadrap et garder pendant la nuit.

Mes conseils

-Appliquer matin et soir un coton tige sur la verrue aprés l’avoir trempé dans de l’huile essentielle de Tee tree, ou de la teinture mère de Thuya Occidentalis, ou mieux encore, si vous en trouvez, de la Teinture Mère de Chelidonium Majus (Grande Chélidoine).

-Voir un magnétiseur….

Combien de temps faut-il dormir pour être au top ?

kid girl sleepingLe réveil sonne, on ouvre péniblement un œil, on jette la couette et on met un pied par terre. Ouh la la, ce n’est pas la grande forme, fatigue, petites courbatures et pas envie de…Pourtant la nuit n’a pas été mauvaise. Oui mais, avons nous dormi suffisamment ? Pas assez ? Des scientifiques ont étudié notre temps de sommeil.

Une nouvelle étude sur le sommeil

Depuis toujours on entend dire qu’un adulte a besoin de 7 à 8 heures de sommeil. Mais une étude a permis de donner des chiffres encore plus précis. Selon ces travaux publiés dans la revue « Sleep », les femmes devraient dormir 7h36 en moyenne, et les hommes 7h48 pour se retrouver dans une forme optimale.

Les scientifiques finlandais, auteurs de l’étude, ont suivi 1.885 hommes et 1.875 femmes pendant 7 ans. Durant cette période, les sujets ont été interrogés sur leur sommeil et les éventuelles difficultés qu’ils rencontraient. tous les symptômes liés à de l’insomnie, les réveils trop précoces, la somnolence durant la journée, l’utilisation de somnifères ou l’apnée du sommeil ont été décryptés.

Attention: ne programmez pas votre réveil pour dormir exactement 7H36…nous ne sommes pas tous égaux face au sommeil. Il existe des petits et des gros dormeurs. Certains auront besoin de seulement 5 heures pour être en forme, et pour d’autres, d’autres, dormir 9 heures sera nécessaire.

Le pire: les coupures de sommeil

73 % des Français déclarent se réveiller au moins une fois par nuit, et 36 % affirment souffrir d’au moins un trouble du sommeil.

Les interruptions du sommeil, même courtes, perturbent l’attention, l’humeur et l’équilibre émotionnel. Selon des recherches de l’Université de Tel Aviv (TAU), un sommeil haché équivaut à une nuit réduite à quatre heures de sommeil.

Les enfants de 2 à 3 ans qui ont des réveils nocturnes fréquents présentent des risques augmentés de développer à 5-6 ans des symptômes émotionnels, une hyperactivité et un déficit d’attention.

Chez les adultes, les réveils nocturnes sont très fréquemment liés au stress de la journée. Ils peuvent aussi survenir au moment d’un deuil, d’une séparation, d’un choc émotionnel ou à la suite d’un décalage horaire.

On s’est aperçu que les difficultés d’endormissement traduisent souvent un état anxieux (projection dans le futur) tandis que les réveils nocturnes (entre 1 et 3 heures du matin) et les réveils prématurés (à 4 ou 5 heures du matin) peuvent être le signe d’un surmenage intellectuel ou de soucis quotidiens.

Quelques solutions

  • En homéopathie

-Si l’on se réveille entre minuit et 3 heures du matin : prendre 5 granules au coucher d’Arsenicum album 15 CH.
-Si l’on se réveille après 3 heures du matin : prendre 5 granules au coucher de Nux vomica 15 CH.

-Si l’on se réveille trop tôt : prendre 5 granules au coucher de Thuya 15 CH.

-Si énervement, idées obsédantes, absence de sommeil absolue: prendre 5 granules de Coffea Cruda 9CH.

-s’il y a trop de fatigue et que cela provoque une insomnie: prendre 5 granules de Kalium phosphoricum 9CH.

  • En phytothérapie

On peut prendre les plantes suivantes, en gélules ou en Teinture Mère à faire préparer par la pharmacie:

la fleur d’oranger sous forme d’infusion.
la passiflore qui favorise un sommeil réparateur et facilite en même temps l’endormissement.
le houblon qui agit contre la nervosité et l’insomnie, l’aubépine atténue les problèmes de nervosité.
l’eschscholtzia ou pavot de Californie qui est très efficace et sans accoutumance.

Pour prendre rdv au cabinet de Bayonne: prendre-mon-rdv.com

 

Comment avoir une mémoire d’éléphant

8501835Ne pas boire, ne pas fumer, bien s’alimenter, faire du sport et bien dormir, voici les recettes de rêve, usées et peu efficaces que l’on peut lire un peu partout.

Certains ont une mémoire étonnante, prodigieuse, et ce dès l’enfance. D’autres ont une mémoire de poisson rouge, selon l’expression consacrée et idiote car les poissons rouges ou jaunes ont une bonne mémoire (6 mois selon certaines expériences menées par des scientifiques israéliens).

Encoder des informations passées, les stocker, les trier, récupérer le données, notre mémoire travaille sans cesse. Nos mémoires, car nous en avons plusieurs, indissociables.

Nos mémoires

1)Les mémoires déclaratives

Elles concernent des souvenirs et le stockage d’informations accessibles à notre conscience. Il y en a 2, la mémoire épisodique (qui reconstruit un souvenir, un moment d’émotion, une fête, des vacances…) et la mémoire sémantique (qui stocke nos connaissances, notre date de naissance mais aussi l’année de la mort de Lady Di…)

2)Les mémoires non-déclaratives

-La mémoire procédurale est motrice et automatisée : on conduit une voiture, on fait du vélo, on joue du piano…on récite des tables de multiplication…

-La mémoire perceptive permet de retenir des images, des sons… de manière naturelle et automatique, sans s’en rendre compte. Ainsi on connaît le chemin pour aller au travail, on se souvient des visages, des voix.

-La mémoire à court terme ou mémoire de travail dure très peu, environ 45 secondes maximum. Elle sert par exemple à se souvenir d’un numéro de téléphone, ou d’une adresse avant de les noter.

 Quelques infos pour améliorer sa mémoire

-Lire à voix haute

C’est la meilleure façon de mémoriser une information. Des chercheurs de l’Université de Waterloo viennent de révéler que le fait d’énoncer à haute voix permet de faire appel à un double processus : à la fois visuel et auditif  avec la lecture et le son de la voix. Ces deux modalités permettent de renforcer ce que l’on doit retenir pour mieux le garder en tête. 

-Répéter

En apprenant un nouveau cours un étudiant n’en retient le lendemain que 25%. Mais en réapprenant ce cours il y ajoute 25% de mémoire en plus. D’où l’intérêt d’empiler les couches sur le gâteau de la mémoire en répétant les informations.

-Associer

Systématiquement un mot à une image, à une forme ou à une couleur. C’est une façon de se construire une sorte de théâtre intérieur précis qui rend la mémoire indélébile.

-Faire la cuisine

Cette activité enrichit la mémoire en faisant travailler le cerveau : on fait travailler le lobe frontal du cerveau puisqu’il faut programmer les activités les unes après les autres pour qu’elles s’enchaînent. Situé en avant du crâne, ce lobe s’occupe des comportements, et de la motricité.

En cuisine, on est dans une extrême attention au goût, aux odeurs…ce qui fait travailler le lobe temporal qui lui, traite les informations du goût, de l’audition et de l’olfaction avec l’hippocampe. C’est là que sont conservés les souvenirs liés aux odeurs.

-Jardiner ou…chanter

Pour améliorer ses capacités d’attention, il faut adopter des activités relaxantes comme la méditation, le yoga… mais aussi le jardinage, les travaux manuels, la marche, la danse, le chant… 

Quelques plantes

Guarana, ginkgo biloba, bacopa, sauge, rhodiola rosea, ginseng, thé vert… Grâce à leurs principes actifs, ces plantes peuvent être de bonnes alliées.

Savez-vous que le romarin peut aussi favoriser l’apprentissage ? en effet, cette plante protège les cellules du cerveau, aurait un effet antioxydant, un effet stimulant des capacités cérébrales, et des capacités de mémoire.

Pour ma part, je conseille le Bacopa, plante indienne qui s’épanouit dans les zones marécageuses. Dans la médecine traditionnelle, les indiens se servaient des feuilles du Bacopa pour traiter des cas pathologiques liés aux troubles de l’attention, de l’anxiété, aux problèmes neurologiques et à tout ce qui se rapportait au cerveau et son fonctionnement. 

Des expériences scientifiques ayant eu lieu notamment en Australie ont prouvé que la consommation de cette plante sur trois semaines a pour conséquence d’augmenter le niveau de concentration de l’individu ainsi que la vitesse à laquelle il traite les informations reçues par son cerveau. 

Le Bacopa un véritable accélérateur de neurones qui booste la mémoire. Je recommande de prendre 2 gélules par jour, le matin, pendant un mois et de renouveler la cure deux fois par an.

La pluie nous fait du bien !

21b9762676e6e599646dd9db5eb75836Il pleut, il pleut bergère. Impossible de se balader, de randonner, de courir sur les trottoirs, de faire les soldes, c’est d’un triste ! Arrêtons de nous plaindre et de larmoyer, il y a assez d’eau comme ça.  En fait, la pluie nous fait du bien. 

Elle est riche en ions négatifs

Même si leur nom n’est pas très engageant, ces ions négatifs sont connus pour nous aider à lutter contre certaines maladies respiratoires (comme l’asthme) et la fatigue chronique car ils participent au renouvellement de l’air. 

Marcher sous la pluie

Voilà qui peut contribuer à la libération de nos auto-pollutions négatives. Dans cette pulsion originale, on peut détecter un désir de nettoyage psychologique. Le corps échauffé sous l’effet d’une action physique transpire et élimine les toxines. La pluie achève de façon bénéfique ce travail lié à une recherche d’équilibre en y ajoutant un mécanisme purificateur,

Se faire masser sous la pluie

En cabine de soins ! On s’allonge tout nu dans une position de détente. Des douches d’eau de pluie, chauffée à 37°, sont projetées sur le corps par les mains expertes d’une spécialiste qui connaît le système sanguin et lymphatique. Ce massage « sous affusion » est excellent pour effacer stress et anxiété. Il se pratique dans des centres de thalassothérapie. 

Ecouter la pluie tomber

Avez-vous compté le nombre de chansons, de cd ou de sites qui proposent d’écouter de la pluie en continu ?  Ce bruit monotone et régulier focalise l’attention, berce l’esprit, à la manière des vagues sur la grève. Non, le temps n’est pas pourri ou exécrable, la pluie la  calme et libère. Le bruit des gouttes contre les carreaux alors que nous sommes bien au chaud, l’arc en ciel majestueux quand la pluie laisse sa place au soleil…

(sources: signesetsens.com/ spaetc.fr)